Arbitrage vidéo

Le sport en général : Ligue 1, Ligue 2, football amateur, MHRC, MAHB, ...

Modérateur : Arbitres

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 10159
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Arbitrage vidéo

Messagepar Tonyrion » 31 janv. 18, 10:01

Un petit débat sur la vidéo car quand on écoute les avis c'est assez partagé. Après le match de France Espagne et ceux de coupe de la ligue est ce que votre vision de ce nouvel arbitrage a évolué ou non?

Pour ma part, le fond n'a pas changé, je suis totalement pour l'arbitrage vidéo, cependant son utilisation, notamment hier soir, a mis en évidence de axes d'amélioration qui me semblent importants.

Tout d'abord, un constat. Entre le match de l'équipe de France durant lequel 2 buts validés pour les bleus ont été justement refusés avec la vidéo changeant totalement le score et le déroulement de la partie, et celui d'hier soir avec là aussi 2 buts refusés et 1 rouge sorti encore une fois justement influençant grandement le score final du match, l'arbitrage vidéo a montré sa grande utilité.

Au final les décisions se sont avérées plus justes, certes la nouveauté et la déception a entraîné une frustration des supporters, mais personne ne peut remettre en doute les décisions prises. Le constat est donc que l'utilisation de la vidéo entraîne une prise de décision plus juste.

Par contre, ça prend du temps, notamment le premier but où on a vu la main avec certitude au bout de 2 ralentis alors qu'à 5 dans un camion ça a pris beaucoup de temps. Il faut améliorer la prise de décision dès lors que la vidéo est évidente.

Il serait bien, afin d'éviter les mouvements d'humeur des supporters, de montrer la vidéo dans le stade. Hier ça aurait mis fin au moindre doute.
Autre point important à mon avis, l'arbitre est le seul à demander l'utilisation de la vidéo. On a vu que les joueurs ont été frustrés suite à la demande sur la faute de Mbappé et ensuite tous ont paru frustrés demandant la vidéo à tout va.
L'arbitre central ne doit pas être le maître de la vidéo, je pense que ce rôle doit appartenir à ceux dans le studio ayant plusieurs écrans. Ce sont eux qui devraient regarder le match et revenir sur les interventions illicites mettant un jaune après coup même si celle ci n'a pas été sifflée. Il faut éviter de couper le jeu à chaque moment de doute sinon on ne joue plus et le rythme a été largement coupé en seconde période nuisant grandement au spectacle.
On pourra toujours rétorquer qu'un jaune c'est une chose mais qu'il y aurait dû y avoir coup franc mais je pense que l'arbitre doit garder justement son droit à évaluer les actions et ne pas arrêter le jeu pour avoir une vidéo dès qu'il a un doute. Ca c'est à l'arbitrage vidéo de le gérer en prenant les sanctions comme les cartons. par contre pour les actions dans la surface avec un doute sur un penalty là oui il faut utiliser la vidéo.

Evidemment, il y a aura aussi bon nombre de situations que la vidéo ne permettra pas de trancher avec certitudes. la sortie de Lopes sur Mbappe est un débat qui a duré des jours avec des avis opposés et ce après avoir vu l'action des dizaines de fois. Des hors jeux limites ou des actions d'autres actions dans la surface discutables.
Le foot reste un sport dans lequel l'interprétation a une part importante mais si la vidéo permet déjà de corriger 90% des décisions injustes, ça en fera un sport moins aléatoire.
On l'a vu entre la France et l'Espagne et hier soir, sans l'arbitrage vidéo les scores auraient été bien différents et peut être même le vainqueur.

Est ce que ca aurait été juste?

Je ne le pense pas d'où mon avis entièrement favorable à la vidéo, mais avec des améliorations indispensables pour garder le côté spectaculaire et continu du foot.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

Avatar de l’utilisateur
zig
International
International
Messages : 11020
Enregistré le : 27 déc. 06, 15:51
Localisation : Nîmes

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar zig » 31 janv. 18, 18:23

Je n'ai pas vu le match d'hier, mais si l'arbitre demande la vidéo sur les deux buts refusés, c'est quand même qu'il a un gros doute et qu'il les aurait refusé par ailleurs non (je parle surtout pour la main de Khazri) ?
Pour moi, vu qu'ici en supportant la même équipe, on n'a pas la même interprétation avec des images identiques, je ne suis pas spécialement pour. Je me rappelle d'ailleurs d'un Norvège - Brésil à la Coupe du Monde 1998 où tout le monde a crié au scandale sur un pénalty qui serait imaginaire jusqu'à ce que des images sorties deux jours plus tard ne donnent raison à l'arbitre. Je suis aussi toujours étonné d'entendre un consultant comme Sauzée dire "il y a contact donc pénalty" ou son compère "il augmente sa surface corporelle" ou "main décollée du corps" qui ne sont que des expressions inventées par des arbitres consultants qui n'exercent plus depuis 35 ans. Les lois du jeu ne disent pas cela, ni les directives des différentes instances. Il peut y avoir "contact" ou "main décollée du corps" sans que le pénalty soit justifié.
En gros avec le système tel qu'il est actuellement testé, j'ai peur que la frustation des supporters soit supérieure lorsque l'arbitre ne fera pas appel à la vidéo ou qu'il ne verra pas la même chose qu'eux.
L'idéal pour moi serait que l'arbitre n'y fasse pas appel mais que ceux qui sont dans le camion l'interpellent en cas d'erreur flagrante (c'est à dire visible dès le premier ralenti) et surtout, mais surtout, qu'on suspende les gars qui simulent des fautes.
"La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer" Sylvain Tesson

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 10159
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Tonyrion » 01 févr. 18, 14:32

On est d'accord sur le fait que les personnes responsables de l'arbitrage vidéo doivent également en être maître et ne pas nécessairement attendre la demande de l'arbitre central.
Cependant quand ce dernier a un doute notamment sur une action litigieuse comme une action dans la surface, un hors jeu, en définitive une action qui doit être coupée car si elle se poursuit il est difficile de revenir dessus ensuite, il doit pouvoir arrêter le jeu et demander la vidéo.
Comment tu fais si la vidéo indique un penalty non sifflé mais que dans la continuité les adversaires ont eux même une action de but voir un but en contre?

Pour la main de Khazri j'ai plutôt le sentiment qu'il avait validé le but puis demandé la vidéo car des parisiens lui ont fait signe qu'il y avait main. Lui était masqué et n'avait rien vu.

Le foot est un sport où l'interprétation est prépondérante. Il y aura des actions litigieuses à juger, il faut bien trancher à un moment pour prendre une décision. mais au moins l'arbitre aura tous les éléments pour juger.
Tu parles du penalty de la coupe du monde 98, mais depuis les caméras sont plus nombreuses, le choix d'images fourni plus important. Maintenant si l'arbitre n'avait pas l'image qui montrait le but qui pourrait aujourd'hui lui en vouloir? L'arbitre reste maitre des décisions et il a juste un outil pour l'aider. Si il a vu quelque chose que les caméras ne montrent pas il est décideur.

La vidéo ne règlera pas out mais on a vu que sur les matchs où elle a été utilisée, ça a grandement changé le scénario du match pour en faire quelque chose de plus juste.
Hier par exemple le peno contre Montpellier est sifflé et comment en vouloir à l'arbitre moi même, avec mon chauvinisme, je voyais peno. A vitesse réelle tout va trop vite et la vidéo a permis de corriger.
Après le but refusé pour hors jeu, la ligne imaginaire étant placée un peu n'importe comment, tant que ce système ne sera pas mieux pensé et appliqué, ça sera toujours litigieux. Là il dépasse d'un pied avec le révélateur. En direct je le voyais plus devant que ça.
On arrive à l'interprétation de l'arbitre et c'est bien que cela reste ainsi.
La vidéo doit être un outil pour l'arbitre mais l'arbitre ne doit pas être esclave de la vidéo.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

Avatar de l’utilisateur
Elzias
International
International
Messages : 3952
Enregistré le : 09 juil. 09, 11:57

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Elzias » 02 févr. 18, 09:56

Je partage l'avis de la dernière phrase de zig. L'accès à la vidéo doit émaner d'un quatrième (ou cinquième) arbitre : lui peut déjuger les coups de sifflet de l'arbitre central ; alors que ce dernier, stoppant le match car il doute, c'est pas très évident. L'arbitre vidéo serait comme un juge de ligne : il a un rôle, et lève son drapeau sans que l'arbitre principal ne lui demande.
Et j'ajoute que, si la vidéo peut servir à sanctionner les comédiens, elle puisse également pointer les nombreuses fautes et incitoyennetés que l'on voit sur les terrains. Si la vidéo permet de juger un hors-jeu au centimètre près, grâce à quinze ralentis, mais que l'on ferme les yeux sur toutes les actions d'anti-jeu qui se déroulent pendant 90 minutes, c'est de l’hypocrisie.

Mais, à choisir, je préférerais un monde de foot sans vidéo.
Premièrement, car cela ne règlera jamais les polémiques (si l'arbitrage vidéo avait existé, l'Angleterre aurait-elle gagné la Coupe du Monde 1966 ? Schumacher aurait-il pris un carton rouge, en 1982 ? L'Irlande se serait-elle qualifiée pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud ? Mode Uchronie ON !).
Deuxièmement, car le foot est un sport magnifique et populaire, pour lequel j'aimerais que les règles soient les mêmes, depuis un match entre poussins le samedi après-midi, jusqu'à la Ligue des Champions. Et si la vidéo existe pour les pros (et encore, à voir quelles seront les compétitions concernées : Ligue 2, National, Coupe de France à partir du moment où Paris SG entre en course ?), le principe engendrera forcément davantage de violences sur les terrains où le système ne sera pas imposé : car, dans nos campagnes, les arbitres du dimanche accuseront encore moins d'autorité qu'actuellement.

On veut régler des problèmes de sportivité, en inventant des outils plutôt que de travailler sur l'éducation.

Avatar de l’utilisateur
zig
International
International
Messages : 11020
Enregistré le : 27 déc. 06, 15:51
Localisation : Nîmes

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar zig » 02 févr. 18, 10:29

Je fais une aparté sur le rugby où les décisions arbitrales sont rarement critiquées. Notamment par les commentateurs qui souvent même expliquent à l'antenne pourquoi l'arbitre a pris une décision (avec des règles nettement plus compliquées qu'au foot).
A contrario, au foot, on a des commentateurs qui reviennent tous le temps sur les décisions arbitrales et souvent par méconnaissance ou mauvaise interprétation des règles du jeu.

Donc comme l'indique Elzias, commençons par travailler sur l'éducation. Et donc, suspendons aussi les commentateurs qui critiquent gratuitement les arbitres à l'instar des joueurs, techniciens ou dirigeants qui le font.
"La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer" Sylvain Tesson

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 2764
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Rogerson » 02 févr. 18, 16:02

Il sera difficile de trouver un consensus, tant les avis divergent même avec des preuves à l'appui.
Le football a existé jusqu'à ce jour, sans avoir recours à des moyens sophistiqués, avec bien entendu son lot d'injustice et d'erreurs flagrantes, mais il y a survécu.
Pour autant il convient aujourd'hui de prendre en compte certains paramètres qui nuisent à l'arbitrage.
Tout d'abord la Télévision omni présente sur les rencontres de France et de Navarre fragilise l'arbitrage par des ralentis ou super- loupes en le jetant en pâture à la faune médiatique.
Ensuite l'attitude des joueurs qui sont devenus de véritables comédiens, ajoute à la difficulté de gérer une rencontre.
Enfin le football va de plus en plus vite et les prises de décisions arbitrales doivent être ultra rapides, avec les risques d'erreur qui en découlent.
Pour ces raisons il semble nécessaire que l'arbitrage soit aidé et à part la vidéo je ne vois pas comment.
L'ajout d'assistants de surface, n'ayant rien réglé, la vidéo devient une évidence.
Par contre il ne faut pas non plus tomber dans un excès qui nuirait au bon déroulement d'une rencontre avec des arrêts intempestifs et prolongés.
A mon avis ce sont les superviseurs, et non l'inverse, qui devraient aviser l'arbitre central d'un fait de jeu qui irait à l'encontre de sa décision et ce uniquement dans des situations prédéfinies telles, ballon entré ou non, hors jeu flagrant débouchant sur un but, main dans la surface intentionnelle ou pas, mais avec parcimonie. Il faut que l'arbitre puisse être décisionnaire sur la majeures parties des situations.
Mais ce débat risque de perdurer...

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 10159
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Tonyrion » 04 févr. 18, 15:22

zig a écrit :Je fais une aparté sur le rugby où les décisions arbitrales sont rarement critiquées. Notamment par les commentateurs qui souvent même expliquent à l'antenne pourquoi l'arbitre a pris une décision (avec des règles nettement plus compliquées qu'au foot).
A contrario, au foot, on a des commentateurs qui reviennent tous le temps sur les décisions arbitrales et souvent par méconnaissance ou mauvaise interprétation des règles du jeu.

Donc comme l'indique Elzias, commençons par travailler sur l'éducation. Et donc, suspendons aussi les commentateurs qui critiquent gratuitement les arbitres à l'instar des joueurs, techniciens ou dirigeants qui le font.


Le rugby et un sport avec de nombreuses règles cependant le jeu est plus facile à arbitrer car il se joue sur une ligne d'affrontement définie par le ballon. Il n'y a pas de jeu vers l'avant qui soit autre que du jeu ballon porté ou une recherche de gagne terrain par coup de pied sachant qu'à la réception il n'y a souvent que l'adversaire.
Dès lors l'arbitre est toujours le nez sur le ballon et, quand on écoute les commentateurs justement, il prend extrêmement souvent la bonne décision. Dur de contester même avec la vidéo.
Le sport n'encourage pas non plus les simulations alors certes l'éducation joue certainement un rôle, cependant quand les situations sont rarement contestables, il est plus facile de croire aux décisions de l'arbitre qu'au foot où il y a beaucoup d'interprétations, de situations litigieuses, et où la vidéo contredit très souvent la décision initiale. Il suffit de voir les matchs de coupe de la ligue ou le France Espagne.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

Avatar de l’utilisateur
Jean-Noël Perrin
International
International
Messages : 5546
Enregistré le : 25 nov. 07, 00:06

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Jean-Noël Perrin » 04 févr. 18, 15:55

Tonyrion a écrit :[En rugby], quand on écoute les commentateurs justement, il prend extrêmement souvent la bonne décision. Dur de contester même avec la vidéo.


Bah le truc, c'est que je pense justement que la proportion de décisions considérées comme "discutables" est largement amplifiée, en foot, par les commentateurs télé d'après-match et les journalistes.

Prends le Montpellier-OM de décembre : si l'on peut faire un parallèle avec un hypothétique arbitrage similaire en rugby, je suis persuadé que, dans un tel cas, les commentateurs de rugby
- vont expliquer calmement et sans en faire trois tonnes qu'un penalty a été accordé par erreur à Marseille ;
- vont expliquer règles et images à l'appui pourquoi les décisions qu'a prises l'arbitre sur le but refusé à Hilton ou sur les mains non intentionnelles non sifflées étaient les bonnes ;
- vont dire que d'autres décisions (comme le nombre de cartons relativement élevés) sont sujettes à interprétation, mais que cela doit précisément conduire à laisser le bénéfice du doute à l'arbitre et pas à le défoncer.
Ce n'est absolument pas ce à quoi on a assisté lors de l'après-match où, pour UNE décision erronée (même si elle influe directement sur le score), l'arbitre s'est vu attribuer la panoplie "d'homme du match" et l'ensemble du match a été réduit à sa seule prestation. Résultat, les entraîneurs et dirigeants se sentent autorisés à l'insulter directement dans les vestiaires.

Ce n'est pas lié à la vidéo, mais je pense comme zig qu'avant de s'attaquer à la qualité de l'arbitrage, il faudrait changer radicalement les mentalités en ce qui concerne le traitement de l'arbitrage par les médias à succès et par certains dirigeants et éducateurs. Il devrait y avoir moyen d'avoir un traitement équilibré de l'arbitrage (cf. ci-dessus), et certains entraîneurs comme Gerets il y a dix ans ou Favre aujourd'hui sont exemplaires de ce point de vue dans leurs déclarations d'après-match : cela devrait être la norme.

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 10159
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Tonyrion » 04 févr. 18, 19:15

Je ne dis pas le contraire puisque j'écris que l'éducation, d'une manière générale, doit évoluer en foot.
Cependant je ne vois pas d'où vient cette mentalité en France de dire qu'il faudrait s'attaquer aux mentalités avant de s'attaquer à la vidéo.
C'est la même logique qu'en politique et je me demande à chaque fois pourquoi on devrait traiter un sujet puis l'autre et non pas les 2 de front.

Ok sur ton exemple de Montpellier OM, mais ça n'enlève rien à tout le reste que j'ai écrit me semble t'il.
C'est à dire que l'arbitrage en rugby est plus simple même si les règles sont parfois complexes, il y a moins d'actions dit d'interprétation si ce n'est, j'y pense maintenant les pénalités sur les touches qui sont parfois délicates à juger.
Tu n'as pas la difficulté des règles du hors jeu telles qu'elles sont définies dans le foot, les actions litigieuses sur les fautes notamment dans la surface qui entrainent un penalty.
Quand on voit les vidéos je suis toujours épaté en rugby de voir que l'arbitre a raison. Alors forcément ça évite de se focaliser sur les erreurs.
En foot, quand tu vois un match avec et un match sans vidéo, tu as un score totalement différent.
Au rugby non.

La vidéo est nécessaire et le plus vite possible en foot.
Après je suis aussi d'accord et je le disais d'ailleurs dans mon premier message que la vidéo doit être à la main des personnes dans le camion et non à l'arbitre.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

Avatar de l’utilisateur
Jean-Noël Perrin
International
International
Messages : 5546
Enregistré le : 25 nov. 07, 00:06

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Jean-Noël Perrin » 04 févr. 18, 19:51

Tonyrion a écrit :Quand on voit les vidéos je suis toujours épaté en rugby de voir que l'arbitre a raison. Alors forcément ça évite de se focaliser sur les erreurs.
En foot, quand tu vois un match avec et un match sans vidéo, tu as un score totalement différent.
Au rugby non.


Je pense sincèrement que tu te trompes, et que ce que tu appelles "erreurs" fait dans la majorité des cas (parce qu'il est faux de dire que les arbitres commettent zéro erreur) partie de ce que les commentateurs appellent "erreur" alors que c'est une action sujette à interprétation qui, par définition, ne peut pas amener une "erreur" puisque toutes les décisions possibles sont justifiables.

Et s'il n'y a pas de "score totalement différent" au rugby sans vidéo qu'avec, pourquoi la vidéo a-t-elle été introduite à ton avis ?

Après, sur la nécessité d'instaurer la vidéo au football, les modalités d'application m'ont toujours semblé constituer un problème insoluble. Le problème est qu'il me semble néfaste de mettre en place l'intervention d'un arbitre vidéo à partir du moment où cette dernière occasionne une interruption du jeu (là où le rugby alterne naturellement phases de jeu et pauses : c'est à mon avis là la différence principale, et malgré ça l'intégration de la vidéo n'est pas allée sans poser problèmes !) et/ou s'il s'agit d'actions sur lesquelles il est impossible de se faire une opinion formelle ; or, mis à part une très petite minorité de cas où l'erreur de l'arbitre est flagrante, c'est presque exclusivement sur ce genre de cas que la vidéo est utilisée en pratique, et c'est la raison pour laquelle on assiste aux contestations actuelles.
En gros, pour une action du type "main d'Henry contre l'Irlande" où la correction n'occasionne pas d'interruption du jeu (puisque le ballon est déjà rentré) et ne pose aucun problème d'interprétation, tu as 10 contacts type "Anelka vs Given lors du même match" où :
- il est impossible d'examiner la situation sans regarder les images de près au ralenti (donc soit d'interrompre le jeu, soit de le laisser se dérouler pendant 1min avant de revenir éventuellement en arrière : bonjour le bordel et le n'importe quoi dans la tête des joueurs dans l'intervalle...)
- et ces images ne permettent pas de se faire une opinion formelle, donc la vidéo n'apporte en fin de compte strictement aucune aide.
Même chose pour Montpellier-OM : pour une action où la vidéo aurait pu changer quelque chose (et encore, l'arbitre vidéo aurait pu dire "il y a main de Mukiele sur l'épaule de Sanson, pénalty...), tu aurais eu 4 ou 5 revisionnages de décisions correctes ou, au pire, sujets à interprétation, avec les interruption et l'allongement du temps de jeu qui vont avec : sachant que le nombre d'erreurs avérées me semble faible, est-ce que ça vaut réellement la peine ?

Et je pense qu'il est impossible de restreindre l'application de la vidéo à la petite minorité de cas ultra-flagrants, parce qu'il n'y a pas de définition concrète et objective de "cas où l'erreur est flagrante". Si l'on met dans la balance les cas insolubles où on ne fera qu'interrompre le jeu pour pas grand-chose, je n'ai pas l'impression qu'il soit possible que la vidéo ait un impact globalement positif : si, pour une erreur flagrante corrigée tous les 10 matchs, tu as 150 interruptions pour vérifier des cas litigieux dont les trois quarts sont par définition inutiles puisque toutes les décisions sont possibles sans scandale, alors l'intégration de la vidéo n'est pas une bonne chose.
(Je mets de côté les systèmes de vérification de franchissement de lignes qui présentent en théorie l'avantage d'être instantanés sans nécessiter de revisionner les images : le problème est dans la fiabilité des systèmes choisis par les instances actuellement, en tout cas en France).

Que l'on réduise les erreurs en améliorant l'arbitrage humain (je pense par exemple que l'arbitrage à cinq permettrait de se débarrasser de pas mal d'erreurs type "main d'Henry", où seul un arbitre ayant le bon angle de vue a fait défaut), que l'on accepte qu'il reste une petite minorité d'erreurs nettes qui font partie du jeu et qu'on ne peut pas faire disparaître sans les effets néfastes que je cite plus haut, et que l'on apprenne aux commentateurs à commenter l'arbitrage correctement et aux dirigeants et entraîneurs de faire avec. Là, on ne sera pas loin du football que j'aimerais voir à titre personnel.

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 10159
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Tonyrion » 08 févr. 18, 14:13

Mouhai je ne sais pas pourquoi tu cherches toujours le contre pied. Si pour toi un but validé pour un hors jeu de 2 mètres est une question d'interprétation alors effectivement ça ne sert à rien de discuter. Et des buts sur hors jeu il y en a souvent.
Qu'il y ai des décisions litigieuses comme certaines mains ou interventions dans la surface, ça évidemment, mais quand un joueur se jette dans la surface sans qu'un adversaire ne le touche, qu'on le voit parfaitement sur la vidéo ce n'est pas une interprétation mais un fait. Quand on refuse un but pour une main inexistante ce n'est pas une interprétation dès lors que la vidéo le montre.
Pour le rugby comme tu le dis la vidéo est facile à mettre en place et elle enlève le moindre doute pouvant aider l'arbitre dans son interprétation. Je dis juste que d'après moi, de par le fait que ce sport se joue sur une ligne et que le jeu en lui même enlève bon nombre de simulations, l'arbitre a un sport plus facile à juger malgré des règles complexes.
Maintenant la vidéo permet d'enlever tous les doutes là où dans le foot on aura toujours des discussions sur certaines actions, cependant 90% des erreurs seront effacées.
Il suffit de voir les matchs déjà arbitrés avec la vidéo pour se rendre compte que les scores auraient été bien différents. C'est plus juste et il faut maintenant réfléchir non pas à l'utilité de la vidéo mais bien à comment l'intégrer sans dénaturer ce sport.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

Avatar de l’utilisateur
Jean-Noël Perrin
International
International
Messages : 5546
Enregistré le : 25 nov. 07, 00:06

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar Jean-Noël Perrin » 11 févr. 18, 20:31

Tonyrion a écrit :Mouhai je ne sais pas pourquoi tu cherches toujours le contre pied. Si pour toi un but validé pour un hors jeu de 2 mètres est une question d'interprétation alors effectivement ça ne sert à rien de discuter. Et des buts sur hors jeu il y en a souvent.
Qu'il y ai des décisions litigieuses comme certaines mains ou interventions dans la surface, ça évidemment, mais quand un joueur se jette dans la surface sans qu'un adversaire ne le touche, qu'on le voit parfaitement sur la vidéo ce n'est pas une interprétation mais un fait. Quand on refuse un but pour une main inexistante ce n'est pas une interprétation dès lors que la vidéo le montre.


Je ne sais pas si je me suis mal exprimé dans mon message précédent, mais il me semblait avoir mentionné une "petite minorité de cas où l'erreur de l'arbitre est flagrante" et qui incluent les cas que tu décrits. Je ne prétends absolument pas "qu'un but validé malgré un hors-jeu de 2 mètres soit une question d'interprétation".

Mon propos est qu'il me semble impossible de restreindre le champ d'application de la vidéo à ces cas flagrants et que, et il me semble que c'est ce à quoi on assiste en pratique dans les championnats où elle est mise en place, on fait appel à la vidéo sur pleins de cas où elle n'est d'absolument aucune aide ; donc, si on tient à "corriger les scores" en ce qui concerne les "erreurs flagrantes", il faut accepter de perdre également 10 minutes par match pour un gain nul. D'où mes exemples de Montpellier-Marseille et de France-Irlande : je suis conscient que le score serait "corrigé", mais ce serait au prix d'interventions multiples des arbitres vidéos sur des actions où l'arbitre avait pris la bonne décision et/ou où il est impossible de se faire une opinion formelle même images à l'appui, parce qu'il est impossible d'exclure ces actions du champ d'interventions des arbitres vidéos.
C'est ce "rapport qualité/prix" qui ne me semble pas satisfaisant. D'autant que, encore une fois, il existe des moyens d'améliorer les décisions des arbitres sans interruption du jeu qui n'ont pas été assez exploités à mon avis (dont l'arbitrage à cinq qui n'a pas été généralisé).

Avatar de l’utilisateur
le do
Espoir
Espoir
Messages : 1921
Enregistré le : 01 janv. 07, 17:01
Localisation : Claret

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar le do » 11 févr. 18, 22:17

que les joueurs et que ces peuneus de journalistes apprennent les règles déjà, ça leur évitera de sortir des conneries grosses comme eux.
pour moi le problème, il est que pour chaque image, si on prend notre exemple, on est 50 à regarder et ces images "évidentes" pour les trois quarts d'entre nous on a déjà 12 avis différents dessus. alors les ralentis sujets à interprétation, où il faut prendre en compte une part psychologique (le but refusé de Camara face à l'OM, Hilton a-t-il vraiment influencé le non-plongeon de Mandanda ? comment le savoir réellement ? et de la réponse à cette question dépend l'interprétation de la règle...), ça va pas résoudre un casse-tête inextinguible. celui du buzz médiatique. si on enlève les erreurs d'arbitrage, on enlève 70% du temps de parole de ces bouseux de journalistes/consultants. les entendre parler football, ça va nous faire bizarre... (rassurez-vous, ils rongeront toujours le même os)
Alors on s'dit qu'on l'a bien eu (ouais !)
Et qu'c'est pas lui qui nous aura (noooon !)
Et hop ! La fête continue !
Et on est là pour fêter ça...

Don't stop me now...

Avatar de l’utilisateur
APoo
International
International
Messages : 4110
Enregistré le : 26 déc. 06, 23:19

Re: Arbitrage vidéo

Messagepar APoo » 09 mars 18, 15:23

les arbitres font partis du jeu.

si la vidéo peut gommer juste ce qui est évident ce sera déjà pas mal.
après si même sur la vidéo c'est litigieux libre à l'arbitre de prendre sa décision.

c'est un put1 de faux débat cette histoire. On est en 2018, la vidéo c'est plus une révolution. il est temps que ça arrive.
oui il va y avoir des ratés même avec la vidéo mais bon c'est un outil qu'il est difficile de négliger aujourd'hui alors qu'il y a 15 caméras à chaque match.
Handballeur34 : " Moi lorsque je n'ai rien à dire je veux qu'on le sache, je veux en faire profiter les autres. Et si vous mêmes mesdames et messieurs vous n'avez rien à dire, et bien on en parle, on en discute..."


Retourner vers « Café des sports »



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité