La presse du Montpellier Hérault

Presse, photos, vidéos, ...

Modérateur : Arbitres

Avatar de l’utilisateur
Great Milenko
International
International
Messages : 3078
Enregistré le : 23 mai 12, 22:35
Localisation : Sur les genoux de Carla
Contact :

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Great Milenko » 15 mai 20, 15:11

Pas de souci. Je ne lis pas l'Equipe tous les jours, mais j'ai un accès illimité à la version numérique du papier, donc s'il y a des articles du MHSC (ou autres) que vous souhaitez lire, envoyez moi un message (même plusieurs jours après), je les mettrai en ligne.
(Ca marche aussi pour France Foot ; mais pas pour Midi Libre, malheureusement)
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde Congré.

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 18 mai 20, 16:19

Remboursement Abonnés.
Un avoir des 5/19 sera établi pour chaque abonné dans la semaine du 2 au 6 juin aux guichets du stade.
Avoir valable 18 mois, soit pour les réabonnements 2020/21 (dès que cela sera possible) ou bien dans les boutiques du Club.
Possibilité de faire un don de ces sommes à l'Association du MHSc.
Voir modalités sur site Officiel.
(info reçue par Mail)

Avatar de l’utilisateur
Momo34310
2ème Division
2ème Division
Messages : 326
Enregistré le : 13 juil. 12, 15:11
Localisation : Montady

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Momo34310 » 19 mai 20, 15:38

Si on ne réclame rien, cela reste t il pour le club?
Si vous recherchez un électricien, je suis artisan près de Béziers

Avatar de l’utilisateur
le do
Espoir
Espoir
Messages : 1997
Enregistré le : 01 janv. 07, 17:01
Localisation : Claret

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar le do » 29 mai 20, 02:54

Les champions du suspense (5/5) : Montpellier, sacré par chaos


À l'issue d'une soirée tumultueuse à Auxerre, les Héraultais raflent en 2012 le premier titre de leur histoire, au nez du PSG fraîchement qatarien.


Certains Montpelliérains y avaient vu un signe. Jouer le titre de champion de France au stade de l'Abbé-Deschamps, un symbole du foot d'en bas : c'est bien la preuve que le club héraultais, 13e budget de L1, allait faire la nique au PSG, pas encore intouchable mais déjà qatarien depuis l'été 2011. Toute la saison, les deux clubs ont été au coude-à-coude, monopolisant la couronne de leader depuis septembre. Le Championnat a peut-être basculé lors de la 37e journée, quand Montpellier l'a emporté au bout du temps additionnel face à Lille, 3e au classement, sur une tête de Karim Aït-Fana (1-0).

Paris se raccroche au sacre fou de Manchester City
Ce 20 mai 2012 au matin, rien n'est encore fait, pourtant. Le MHSC se rend à Auxerre avec trois points d'avance sur Paris, en déplacement à Lorient. Les deux rivaux pour le titre ont la même différence de buts. Autrement dit, si les Montpelliérains de René Girard s'inclinent et que les Parisiens de Carlo Ancelotti l'emportent, ces derniers seront sacrés. Pour y croire, Nene et ses coéquipiers se raccrochent pendant la semaine à l'incroyable renversement opéré par Manchester City le dimanche précédent, champion d'Angleterre grâce à deux buts inscrits dans le temps additionnel de la 38e journée...

Sur le papier, l'ultime escale dans l'Yonne ressemble à une aubaine pour les joueurs du président Louis Nicollin. L'AJA n'a plus rien à jouer, reléguée depuis la gifle reçue une semaine plus tôt à Marseille (0-3). Sauf que ce cataclysme - après trente-deux ans dans l'élite - a exacerbé la crise entre les supporters et les dirigeants historiques - Gérard Bourgoin, Guy Roux et Jean-Claude Hamel -, revenus aux manettes au printemps 2011.

« Le club était entré dans une phase de mortification, et je comprenais le sentiment du public car c'était une année de merde »

Gérard Bourgoin, alors président de l'AJA
Le trio ne voit pas arriver ce qui se prépare chez les ultras, comme l'admet aujourd'hui Bourgoin. « Les semaines précédentes avaient été très dures, j'avais passé quelques nuits blanches, avoue celui qui est alors président. Le club était entré dans une phase de mortification, et je comprenais le sentiment du public car c'était une année de merde. Mais ma tête était déjà dans le coup d'après. »


Olivier Kapo, lui, se souvient parfaitement de la veillée d'armes. « Les supporters avaient prévu de foutre le bordel, on savait que la soirée allait être compliquée, souffle l'attaquant auxerrois. C'était le dernier match du club en L1, on voulait finir la tête haute, donc gagner. » Et plutôt deux fois qu'une, le concernant. « Toute la semaine, j'avais eu Mohamed Sissoko (formé à Auxerre et alors au PSG) au téléphone, raconte-t-il. Il me répétait qu'on devait à tout prix l'emporter. Il n'avait pas besoin ! Paris, c'est mon club de coeur, moi aussi, je voulais qu'ils soient champions. »

Kapo ne va pas tarder à le prouver. Après vingt minutes de jeu, il ouvre le score d'une tête décroisée et confirme qu'Auxerre ne lâchera rien (1-0, 20e). Le début de rencontre est pourtant dominé par Montpellier mais ses attaquants se montrent maladroits. Giroud et Cabella ratent le cadre, Camara perd un duel face à Olivier Sorin.

La kermesse tourne au vinaigre
Assis au côté du staff et des remplaçants, « Loulou » Nicollin souffle et souffre. La kermesse attendue tourne au vinaigre. Trop de pression ? « Franchement, je n'ai senti aucune panique, objecte Aït-Fana, observateur sur le banc avant d'entrer en jeu en seconde période. Il y a peut-être eu un moment de flottement mais, même à 1-0, on est restés sereins. On avait la maîtrise, c'est difficile à expliquer mais on sentait que rien ne pouvait nous arriver. »


Confirmation une dizaine de minutes plus tard avec l'égalisation de John Utaka (1-1, 33e). « Sur le moment, je ne célèbre même pas mon but, je suis encore dans la colère, la révolte, par rapport au but d'Auxerre, explique le Nigérian. On savait que ce match était un aller simple, on n'aurait pas de deuxième chance. Il était hors de question de perdre. »

À la pause, les deux équipes rejoignent le vestiaire sur ce score. Pendant ce temps, à Lorient, le PSG est mené 1-0. Tout se présente donc au mieux pour Montpellier, mais la soirée va chavirer dans la folie dès le retour sur le terrain. Comme ils l'avaient prémédité, 200 à 300 ultras de l'AJA déversent leur ras-le-bol du management du club, passé en dix-huit mois de la Ligue des champions à la L2.

Des centaines de balles de tennis, de rouleaux de papier toilette, de tomates, d'oeufs sont jetés sur la pelouse. Du jamais-vu dans les travées bon enfant de l'Abbé-Deschamps. La partie est suspendue 19 minutes. Pendant que le gazon est déblayé, avec le concours des joueurs, les ultras ne laissent aucun doute sur le sens de leur coup d'éclat en déployant des banderoles hostiles aux dirigeants. Le message est passé, chacun pense alors que l'affaire va en rester là.


La tension va pourtant encore monter d'un cran une vingtaine de minutes plus tard, lorsque le kop icaunais lance des pétards et un fumigène sur la pelouse. L'arbitre, Saïd Ennjimi, interrompt à nouveau la rencontre et ouvre un entracte d'incertitude qui s'étirera 22 minutes. « Il fallait intervenir car il y avait une vraie crainte qu'un joueur soit blessé par un projectile, justifie l'homme en noir. Le problème, c'est que c'était la deuxième interruption, je ne voyais pas comment on pourrait reprendre avec le risque d'en avoir une troisième, une quatrième... »

Une réunion de crise est improvisée avec le corps arbitral, le délégué du match, le directeur départemental de la sécurité, des représentants des deux clubs et du cabinet du préfet. L'arrêt définitif de la rencontre est clairement évoqué. Vu les enjeux sportifs, les interlocuteurs s'accordent à dire qu'il faut éviter cette option. Cesser le match reviendrait à laisser le dénouement du Championnat en suspens le temps que le dossier soit instruit par la Ligue, et potentiellement décider du titre sur tapis vert : un désastre pour la L1 en termes d'image.

Pour l'empêcher, et donc reprendre la partie, une condition est posée : que la tribune du kop auxerrois, à l'origine des incidents, soit évacuée. « Ça a tergiversé de longues minutes, se rappelle Ennjimi. Le directeur de la sécurité était en stress, sa grande crainte était que l'évacuation par les CRS se passe mal si des spectateurs ne voulaient pas sortir. En plus, on nous avait prévenus avant le match que des Parisiens allaient peut-être venir à Auxerre pour perturber Montpellier. »

La présence dans les gradins d'un spectateur pas comme les autres ajoute à la tension en coulisses. Nommé ministre de l'Intérieur quatre jours plus tôt, Manuel Valls est présent à l'Abbé-Deschamps. Tout le monde est conscient qu'il vaudrait mieux éviter des scènes de coups de matraques pour une des premières sorties publiques du « premier flic de France »...

« Dans un sourire, il me lance : ''Eh, grand machin, tu vas te calmer ? Qu'est-ce que tu nous casses les couilles ? C'est fini, vous n'avez plus rien à jouer'' »


La tribune des fauteurs de trouble est finalement vidée dans le calme, sous les yeux des joueurs. « On faisait plutôt un bon match et ces interruptions, ça nous a cassés », estime Kapo. Qui a surtout retenu de ces intermèdes un échange cocasse avec Nicollin. « Sur une des deux interruptions, je suis en train de discuter sur la pelouse et je le vois foncer droit sur moi, raconte l'auteur du but de l'AJA. Dans un sourire, il me lance : " Eh, grand machin, tu vas te calmer ? Qu'est-ce que tu nous casses les couilles ? C'est fini, vous n'avez plus rien à jouer." »

Le président héraultais tient pourtant bien à gagner à la régulière. « Pendant la deuxième interruption, les Auxerrois étaient plutôt favorables à stopper définitivement, pour des raisons de sécurité, confie Ennjimi. Mais les Montpelliérains ne me sont pas tombés dessus pour demander à gagner sur tapis vert. Nicollin disait : "On reprend et on essaie de gagner sur le terrain". »


Une attitude honorable. Car quand la partie reprend à nouveau, pour de bon cette fois, avec plus de 40 minutes de retard, le PSG a inversé la tendance au Moustoir grâce à Pastore et Motta (2-1). Un petit but d'Auxerre et Montpellier serait expédié en enfer... Il n'en sera rien. Dans « un stade devenu glacial » (Ennjimi), le leader de la L1 continue d'aller de l'avant et est vite libéré par John Utaka, encore (2-1, 76e). « Je me souviens de tout, s'esclaffe le Nigérian en décrivant son enchaînement, contrôle, feinte, frappe en pivot entre les jambes de Kapo. Sur cette action, j'étais guidé par l'instinct. Quand le ballon vient sur moi, je sais que je dois faire ça. Après toutes ces années en France, c'était ma consécration. » Un dernier quart d'heure à tenir et, peu avant 23 h 30, le MHSC peut enfin exploser.

« Sur le plan émotionnel, il a très mal vécu ce match. Avec les arrêts, le fait de continuer à jouer en sachant que Paris avait gagné, c'était très dur

Michel Mézy, conseiller de Louis Nicollin
« Là, c'est la folie pure, résume Aït-Fana. Tout le monde crie, chante, nos supporters nous rejoignent sur la pelouse. On est soulagés. On se rend compte qu'on a fait un truc de fou. » Dans le vestiaire, une partie des joueurs pleure ce sacre bouclé dans la confusion mais cent fois mérité, porté par la réussite de Giroud, meilleur buteur de la L1 (21 buts), et la cohésion d'un groupe où se mélangent briscards (Hilton, Utaka, Camara...) et jeunes pousses de la formation (Belhanda, Cabella, Aït-Fana, Stambouli...).


Bouleversé lui aussi, Nicollin est au bord du malaise. « Sur le plan émotionnel, il a très mal vécu ce match, confie Michel Mézy, son fidèle conseiller. Avec les arrêts, le fait de continuer à jouer en sachant que Paris avait gagné, c'était très dur. » Comme pour s'assurer qu'il ne rêve pas, le président récupère un maximum de souvenirs, jusqu'au maillot d'Ennjimi. Trente-huit ans après avoir repris le club de La Paillade en DH, « Loulou », qui arborera le lendemain une improbable crête colorée pour recevoir l'Hexagoal place de la Comédie, atteint le Graal national.



Pendant que ses joueurs filent fêter le titre en boîte, lui ira tranquillement partager ça en petit comité, dans son mas, entouré de ses proches. « Le lendemain, ça a été une fiesta du diable mais, ce soir-là, Louis a savouré intérieurement, relate Mézy. La pression retombait et il était à la fois dans la joie et la lucidité. Il m'a vite dit : "Bon, il va falloir qu'on travaille pour les salaires et tout ça." Il a compris ce que le titre allait provoquer. »

« Ça aurait pu être le Real Madrid en face, c'était notre destin »


À Lorient, les joueurs parisiens ont regardé la fin du match de leurs rivaux dans leur vestiaire. Malgré plus de 100 M€ investis dans les transferts, la première saison du Qatar au PSG s'achève sans le moindre trophée, avec pour lot de consolation son retour en C1. « À partir de maintenant, une nouvelle histoire s'ouvre pour ce club », annonce Ancelotti. Doha passera la vitesse supérieure l'été suivant, avec les arrivées d'Ibrahimovic, Thiago Silva, Lavezzi ou encore Verratti. Utaka veut croire que ça ne change rien au conte de fées montpelliérain cette saison-là. « Ça aurait pu être le Real Madrid en face, c'était notre destin, poursuit-il. Comme Leicester l'a fait (champion d'Angleterre en 2016), comme la Grèce l'a fait (championne d'Europe 2004), c'était notre moment. Et le scénario dingue de ce dernier match à Auxerre - les interruptions, le PQ sur la pelouse, le score à remonter - rend l'histoire encore plus belle. » Pas faux.
Alors on s'dit qu'on l'a bien eu (ouais !)
Et qu'c'est pas lui qui nous aura (noooon !)
Et hop ! La fête continue !
Et on est là pour fêter ça...

Don't stop me now...

Avatar de l’utilisateur
Elzias
International
International
Messages : 4960
Enregistré le : 09 juil. 09, 11:57

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Elzias » 29 mai 20, 10:49

Très sympathique papier.

J'adore le passage « la cohésion d'un groupe où se mélangent briscards (Hilton, Utaka, Camara...) et jeunes pousses de la formation (Belhanda, Cabella, Aït-Fana, Stambouli...) », à croire que Camara et Hilton ont toujours été vieux !

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 01 juin 20, 20:15

Image

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 01 juin 20, 20:19

Image

Remember!!!

ML hier

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 18 juin 20, 13:54

En ces périodes de vaches maigres, je relaie un article vu sur AllezPaillade concernant le recrutement de Gissi.
Où on se rend compte que l'échec de recrutement de ce dernier n'a pas été une catastrophe financierement parlant, même s'il est vrai que sportivement, là, l'échec est évident !
Pas pire en tout cas que beaucoup d'autres, surtout plus onéreux!

Avatar de l’utilisateur
zig
International
International
Messages : 11941
Enregistré le : 27 déc. 06, 15:51
Localisation : Nîmes

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar zig » 18 juin 20, 15:14

Mouais, il a quand même coûté en salaires.
C'est dingue ce besoin que R.C. a toujours de se dédouaner, de minimiser ses erreurs et de dire qu'elles sont collectives avant d'être les siennes. En revanche, lorsqu'il réussi un truc, c'est lui tout seul, il ne partage plus.
"La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer" Sylvain Tesson

Avatar de l’utilisateur
kff34
Espoir
Espoir
Messages : 1941
Enregistré le : 23 déc. 06, 13:37
Localisation : Montpellier

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar kff34 » 18 juin 20, 17:05

Et puis c'est un léger raccourci de comparer le transfert de Gissi à celui d'Andersen. D'un côté il y en avait un qui sortait de 32 matchs avec la Sampdoria et de l'autre un joueur qui n'avait jamais percé au plus haut niveau...
A ce compte là, Courbis pouvait aussi recruter toute sa famille, la perte financière était certes pas très importante mais les chances de valeur ajoutées pour l'effectif nulles, un peu comme pour Gissi.

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 18 juin 20, 18:12

zig a écrit :Mouais, il a quand même coûté en salaires.
C'est dingue ce besoin que R.C. a toujours de se dédouaner, de minimiser ses erreurs et de dire qu'elles sont collectives avant d'être les siennes. En revanche, lorsqu'il réussi un truc, c'est lui tout seul, il ne partage plus.


Certes, mais certains transferts ont coûté un bras en salaire et en transaction sans que l'on en fasse des tonnes.
Pour Courbis la balance entre transferts réussis et ratés penche nettement dans le positif.
Je regrette surtout que l'on ait incriminé autant RC sur ce sujet alors que ce n'est pas le pire, loin de là.
Chaque saison nous aurons des réussites plus ou moins bonnes, mais c'est le lot de chaque équipe !

Vins
Espoir
Espoir
Messages : 1683
Enregistré le : 24 avr. 07, 21:52

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Vins » 18 juin 20, 18:36

Rogerson a écrit :
zig a écrit :Mouais, il a quand même coûté en salaires.
C'est dingue ce besoin que R.C. a toujours de se dédouaner, de minimiser ses erreurs et de dire qu'elles sont collectives avant d'être les siennes. En revanche, lorsqu'il réussi un truc, c'est lui tout seul, il ne partage plus.


Certes, mais certains transferts ont coûté un bras en salaire et en transaction sans que l'on en fasse des tonnes.
Pour Courbis la balance entre transferts réussis et ratés penche nettement dans le positif.
Je regrette surtout que l'on ait incriminé autant RC sur ce sujet alors que ce n'est pas le pire, loin de là.
Chaque saison nous aurons des réussites plus ou moins bonnes, mais c'est le lot de chaque équipe !


On peut féliciter Courbis pour le recrutement de Boudebouz, de Beinsebaini et de Barrios.
On peut aussi lui reprocher d'avoir fait venir Gissi, Wuthrich, Saint-Ruf, Yatabaré, Rémy, Deza.
Effectivement, la balance semble pencher nettement, mais pas dans le positif.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Noël Perrin
International
International
Messages : 5945
Enregistré le : 25 nov. 07, 00:06

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Jean-Noël Perrin » 18 juin 20, 19:58

Rogerson a écrit :Pour Courbis la balance entre transferts réussis et ratés penche nettement dans le positif.
Je regrette surtout que l'on ait incriminé autant RC sur ce sujet alors que ce n'est pas le pire, loin de là.
Chaque saison nous aurons des réussites plus ou moins bonnes, mais c'est le lot de chaque équipe !


Rogerson, le problème c'est que - en plus du fait que ta phrase "la balance entre transferts réussis et ratés penche nettement dans le positif" est extrêmement discutable, cf message de Vins ci-dessus - ton jugement ignore totalement le fait qu'il y a une différence entre :
- d'une part, un recrutement correspondant à un besoin sportif, d'un joueur au profil à peu près cohérent, mais qui se révèle après coup être un échec ;
- d'autre part, une arrivée sortie de nulle par d'un joueur au parcours douteux à un poste déjà pourvu et qui ne jouera pas 3 matchs dans la saison.

Je prends un exemple qui est justement arrivé sous Courbis : Yatabaré. Je ne nie pas que ça n'a pas été brillant sur le terrain, mais au moment où il signe, l'effectif de Montpellier est très maigre en attaque (de mémoire ça se résume à Camara, Bérigaud et Bakar, Mounié venant d'être prêté à Nîmes) et même si le joueur sort d'une saison difficile en Turquie il avait planté 11 buts avec Guingamp en L1 la saison précédente et une vingtaine en L2 celle d'avant : sur le papier, c'est un pari qui se tente. Ç'a été un échec après coup, on est d'accord, mais ça n'avait rien de complètement déconnant au milieu de sa signature.
Je dirais même la même chose de Jebbour sous Fernandez un an plus tôt. Sportivement ç'a été une catastrophe mais sur le moment, il sort d'une demi-saison comme titulaire à Nancy, vient d'être appelé pour la première fois en équipe nationale marocaine et joue à un poste où la seule solution est un Deplagne un peu tendre à l'époque (c'est le moment où Bocaly se révèle indisponible pour plusieurs mois) : ce n'est pas une incohérence totale à l'instant T. Ç'a été un échec après coup, mais c'est le genre de pari raté qui peut arriver.

Par contre, quand Gissi signe, Montpellier n'a pas spécialement de besoin en défense et voit arriver un défenseur central totalement inconnu qui a manifestement un profil incompatible avec le poste de latéral mais dont le temps de jeu se résume à 45 minutes à ce poste lors du premier match de la saison avant de sortir à la mi-temps et de ne plus apparaître de l'équipe première de la saison : ça, ça n'a aucun sens.
Idem pour Wüthrich, Socota et Saint-Ruf (dont, même s'il a été un peu utilisé la saison d'après sous Hantz, le transfert n'a de sens qu'en tant que poulain du fils Courbis, soyons sérieux 5 minutes).

Et ça, je suis désolé, mais des transferts comme ça, en tout cas à ce rythme-là, on n'en a vu QUE sous Courbis (à part Mongongu, je n'en vois pas d'équivalent depuis son départ). Même les Piriz ou Pokorny dont j'ai du mal à voir l'intérêt du recrutement vu l'utilisation qu'on en a fait ensuite, ils ont joué au moins quelques rencontres et on a vaguement essayé de les valoriser : rien à voir, mais vraiment rien à voir, avec les Gissi et compagnie auxquels on fait référence.

Autre chose : il faut arrêter de tenir le raisonnement "ces joueurs n'avaient pas un gros salaire donc ce n'est pas grave". Déjà parce que "ils n'ont pas un gros salaire" ne signifie pas "ils ont un salaire égal à zéro", donc oui, ça a un coût ; ensuite parce que ça a aussi un coût sportif qui n'est pas chiffrable immédiatement en un montant en euros mais qui existe. Ils empiètent sur le temps de jeu des jeunes joueurs en réserve (quand ce n'est pas sur le banc de touche des pros), et ils obligent l'entraîneur à devoir gérér un groupe de 30 pros sous contrat dont une partie savent avant même le premier match qu'ils ont 90% de chances de ne pas jouer de la saison : non, ce genre de recrutement n'est pas complètement neutre et ces aspects ne peuvent pas être balayés d'un revers de main.

Peut-être vas-tu des années plus tard faire autre chose qu'ignorer royalement tous ces arguments qu'on t'avait déjà mis noir sur blanc sous les yeux à l'époque du départ de notre ex-entraîneur.

Avatar de l’utilisateur
Elzias
International
International
Messages : 4960
Enregistré le : 09 juil. 09, 11:57

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Elzias » 18 juin 20, 21:20

Rogerson a écrit :[...] Pour Courbis la balance entre transferts réussis et ratés penche nettement dans le positif. [...]

Si la préposition Pour a le sens de Selon, je comprends mieux...

Avatar de l’utilisateur
Jean-Noël Perrin
International
International
Messages : 5945
Enregistré le : 25 nov. 07, 00:06

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Jean-Noël Perrin » 19 juin 20, 10:07

kff34 a écrit :Et puis c'est un léger raccourci de comparer le transfert de Gissi à celui d'Andersen.


Je tiens aussi à faire remarquer qu'il faut aussi différencier le transfert de Lecomte d'Andersen.

(pas taper, pas taper)

Avatar de l’utilisateur
Elzias
International
International
Messages : 4960
Enregistré le : 09 juil. 09, 11:57

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Elzias » 19 juin 20, 10:29

:bravo:

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 22 juin 20, 20:42

ITW LN (L'ÉQUIPE)

Laurent Nicollin (président de Montpellier) : « Ce projet de stade est vital pour le club »
Laurent Nicollin, le président de Montpellier. (F. Faugère/L'Équipe)
Laurent Nicollin, le président de Montpellier. (F. Faugère/L'Équipe)
À l'occasion de la reprise de l'entraînement de son équipe, ce lundi, le président de Montpellier, Laurent Nicollin, a donné (en compagnie de son entraîneur, Michel Der Zakarian), une conférence de presse, où il a notamment plaidé avec force pour son projet de stade à Cambaceres, qui ne fait pas l'unanimité.
Luc Hagège, à Montpellier
mis à jour le 22 juin 2020 à 15h14
« Quelle est la situation économique du club à la suite de la crise due à la pandémie de coronavirus ?
Sur 2019-2020, on finira quand même sur un exercice bénéficiaire, grâce aux deux PGE (prêts garantis par l'État) contractés, l'un par le club avec la Caisse d'Épargne et l'autre par la Ligue. Mais sur 2020-2021, on prévoit déjà qu'on sera déficitaires, entre 6 et 15 M€. Tout dépendra des ventes (de joueurs) et du retour du public. Mais de toute façon, on a des fonds propres parmi les plus élevés des clubs de Ligue 1 et on pourra donc s'en sortir.

Justement, comment envisagez-vous les modalités du retour du public à La Mosson, avec pour l'instant cette jauge de 5 000 spectateurs maximum ?
On espère bien sûr que pour la reprise de la Ligue 1 (le 23 août), on pourra accueillir davantage de spectateurs. Pour l'instant, on n'a pas de visibilité et c'est ce qui est gênant pour notre campagne d'abonnements. Si on a par exemple 8 000 abonnés et qu'on ne peut laisser entrer que 5 000 personnes, comment fait-on ? Ce n'est pas très égalitaire. J'estime qu'on peut accueillir davantage que 5 000 spectateurs tout en respectant les gestes barrière. D'ailleurs, le président de la Fédération, Noël Le Graët, essaie d'obtenir le droit de recevoir bien plus de spectateurs pour la finale de la Coupe de France (PSG - Saint-Etienne, fin juillet).

« On va essayer de trouver un gardien le plus vite possible »

Laurent Nicollin
Quelles sont vos priorités de recrutement ?
Dans la mesure où on s'est pas entendu financièrement avec Geronimo Rulli et que la Real Sociedad (qui l'avait prêté cette saison) ne veut pas le prêter à nouveau, on est parti sur d'autres pistes pour recruter un gardien, qui est notre priorité, avec un avant-centre. On va essayer de trouver un gardien le plus vite possible, car l'idéal est d'avoir un effectif constitué pour la préparation et les matches amicaux.

Mais les négociations sont forcément plus compliquées avec les Championnats qui ont repris et finiront plus tard. Le mercato va être très long, jusqu'à début octobre. Quant aux départs éventuels, aucun joueur n'a spécialement de bon de sortie et on veut s'appuyer sur un effectif stable.

Le second tour des élections municipales a lieu ce dimanche. Comment l'envisagez-vous par rapport à votre projet de nouveau stade ?
D'abord, il faut aller voter, c'est un droit et un devoir et cela sert quand même à quelque chose. Ensuite, ce projet de stade est vital pour le club et on ne le voit pas ailleurs qu'à Cambaceres (ZAC située près de la nouvelle gare TGV de Montpellier). On a déjà investi 500 000 €, on a des partenaires avec nous, on a créé la société nécessaire pour construire le premier stage écologique de France et normalement, on souhaitait attaquer les travaux en 2021 pour ouvrir en 2024 à l'occasion des 50 ans du club, ce qui serait fabuleux pour célébrer la mémoire de mon père (Louis Nicollin, décédé en 2017, dont ce stade devrait porter le nom).

Cela permettrait de créer entre 5 000 et 8 000 emplois et rapporter 8 à 10 M€ de taxes à la collectivité. J'ai donc du mal à comprendre que certains veuillent nous envoyer ailleurs, ce qui nous ferait perdre encore trois ou quatre ans de plus. Et ça, c'est au-delà de mes forces... »

Avatar de l’utilisateur
Elzias
International
International
Messages : 4960
Enregistré le : 09 juil. 09, 11:57

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Elzias » 06 août 20, 08:09

L'Équipe a écrit :Le club a été fortement secoué en interne par l'épisode Damien Le Tallec. Le milieu de terrain devrait rentrer ce jeudi de Moscou, où il était parti dimanche pour aller chercher sa femme et son fils. Mais il a mal pris les propos de Laurent Nicollin à son encontre dans ces colonnes, ce mercredi (*). Le président pailladin en veut surtout à son entraîneur Michel Der Zakarian d'avoir autorisé le joueur à partir en Russie, alors que la situation sanitaire s'est détériorée là-bas.
(*) « S'il reste en Russie quinze jours, pas de problème, il ne sera pas payé. Moi, il ne m'a rien demandé, il faut poser la question au coach, qui l'a laissé partir. On ne va pas se suicider s'il est coincé là-bas. »

Ambiance...

Wolfforest4
International
International
Messages : 8063
Enregistré le : 25 mai 11, 17:13

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Wolfforest4 » 06 août 20, 08:19

Elzias a écrit :
L'Équipe a écrit :Le club a été fortement secoué en interne par l'épisode Damien Le Tallec. Le milieu de terrain devrait rentrer ce jeudi de Moscou, où il était parti dimanche pour aller chercher sa femme et son fils. Mais il a mal pris les propos de Laurent Nicollin à son encontre dans ces colonnes, ce mercredi (*). Le président pailladin en veut surtout à son entraîneur Michel Der Zakarian d'avoir autorisé le joueur à partir en Russie, alors que la situation sanitaire s'est détériorée là-bas.
(*) « S'il reste en Russie quinze jours, pas de problème, il ne sera pas payé. Moi, il ne m'a rien demandé, il faut poser la question au coach, qui l'a laissé partir. On ne va pas se suicider s'il est coincé là-bas. »

Ambiance...


Laurent à encore communiqué sur RMC et ses propos sont loin de la polémique que veut créer l'Equipe. Il avait surtout l'air énervé de ne pas avoir été mis au courant que Le Tallec partait en Russie. Que le coach lui dise "ok, les matchs sont annulés, moi je te laisse la semaine", mais le boss reste Laurent et Le Tallec aurait du lui en parler.

Laurent sur RMC : “Rien ne m’agace dans la vie. Il y a des gens, ils sont majeurs, ils sont grands, ils assument. Quand tu fais des choix, que tu pars, tu analyses le positif et le négatif. Il veut revoir sa femme et son fils, c’est normal, il n’y a aucun souci on est ravi pour lui. Après il faut savoir si tu peux revenir ou pas. On vit une situation compliquée dans le monde entier, quand tu pars quelque part, tu sais les risques que tu peux encourir. En ce moment, on ne peut pas faire ce que l’on veut quand on veut. J’espère qu’il va pouvoir rentrer le plus tôt possible. Mais je ne suis pas agacé, je suis plus inquiet pour lui vu la situation.”

Avatar de l’utilisateur
zig
International
International
Messages : 11941
Enregistré le : 27 déc. 06, 15:51
Localisation : Nîmes

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar zig » 06 août 20, 13:22

J'ai l'impression que L'Equipe est devenu un journal people qui cherche le buzz et à foutre la m... partout.
Dommage, on est en train de perdre toute notion journaliste dans de plus en plus de médias. J'ai même vu quelques dépêches AFP qui faisaient du putaclic. Où va-t-on ?
"La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer" Sylvain Tesson

Avatar de l’utilisateur
Tonyrion
International
International
Messages : 11552
Enregistré le : 26 déc. 06, 16:09
Localisation : Montpellier / Paris
Contact :

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Tonyrion » 06 août 20, 16:13

Ca semble assez vrai dans le journalisme d'une manière générale. Déjà le numérique crée un vrai problème financier et oblige à faire dans le sensationnel pour attirer les lecteurs. Génération BFM. En dehors des 80% d'informations traitées sur l'OM et le PSG, les 20% d'articles restant doivent être rédigés par des stagiaires ou alors par des journalistes faisant de la quantité et traitant les sujets racoleurs sans enquête approfondie.
A l'image des informations mensongères sur les cas de COVID du MHSC largement reprises par tous les médias et pour lesquels Laurent Nicollin lui-même a du publier un démenti afin de rétablir la vérité, pointer du doigt les responsables ou du moins des lacunes observées coupables et qui pourraient avoir de graves conséquences.
J'ai hyper mal dormi, le matin j'étais en sueur c'est dingue quand même. J'ai du revoir le penalty sous tous les angles possibles, je l'ai même tiré moi même. MAIS MERDE C'EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL FALLAIT LE METTRE EN BAS A DROITE !!!

footmontpellier
Ligue 1
Ligue 1
Messages : 1188
Enregistré le : 10 mars 18, 23:08

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar footmontpellier » 06 août 20, 16:17

C’est un phénomène qui a commencé il y a longtemps, surtout dans ce journal l’Équipe, c’est peut-être systématisé à présent surtout à cause de leur chaîne TV

D’un autre côté ...

Cela a permis à d’autre médias qui ont conservé ou voulu une autre ligne éditorial d’avoir du succès,
Même si on voit également chez So Foot par exemple des « tentations » ...

Et pis surtout cela a aidé de très nombreux sites amateurs, blog, forum et aujourd’hui Podcast et Tubechannel, twitch stadia etc ...
de voir le jour

guezay
PH A
PH A
Messages : 516
Enregistré le : 08 août 15, 16:56

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar guezay » 13 août 20, 20:34

dans le top 50 des chants de supp' mythiques selon sofoot !

https://www.sofoot.com/top-50-chants-de ... -paillados

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
International
International
Messages : 5423
Enregistré le : 24 déc. 06, 15:50
Localisation : Avignon

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Stéphane » 14 août 20, 11:24

Laurent #Nicollin : « On lui a présenté notre projet Cambacérès. François Fontès a imaginé un projet novateur et magique : c’est une sorte de petit Central Park, avec un stade au cœur d’un écrin de verdure. C’est un site urbain, accessible à vélo, doté de parkings. On nous oppose que cela va coûter à la collectivité, mais le tram sera étendu jusqu’à la gare, la French Tech et la Business School. Avec ou sans nouveau stade? Si on ne peut pas aboutir dans ce projet, on construira un stade plus classique ailleurs. Le Maire, qui a eu une écoute attentive, est toujours focalisé sur Ode à la mer. J’ai des doutes sur ce site en matière de parkings et d’accès. Je ne veux pas d’une Arena bis, où l’on fait la queue sur la voie rapide pour y entrer puis en repartir. Peut être qu’il existe un troisième lieu possible, à la pointe d’Odysseum, où Georges Frêche avait envisage un Casino, ou du côté de Lattes »

Avatar de l’utilisateur
Rogerson
International
International
Messages : 3893
Enregistré le : 19 juil. 14, 19:08
Localisation : Montarnaud

Re: La presse du Montpellier Hérault

Messagepar Rogerson » 14 août 20, 12:27

ITW LN ce jour ML

Image


Retourner vers « Médiathèque »



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités