Montpellier Hérault Sport Club (MHSC)


Plan du site | Forum | Recherche    
Facebook | Twitter | RSS    

   Actualité

   Le club

   Articles

   Stade

   Histoire

   Dossiers divers

   Championnat L1

   Coupe de France

   Coupe de la Ligue

   Coupes d'Europe

   Joueurs

   Classics

   Hit-parade

   Videos

   Photos

   Radio

   Forums

   ChatRoom

   Sondages

   Prostiks

   Inscriptions

   Annuaire

   Credits

   Rencontres

   Association

   Ufolep

   Partenaires

   Liens

   Infos Site

   Contact

   FAQ

   Archives

   Plan




   Feuille de match
aller vers le match précédentaller vers le match suivant
3 - 1
Olympiacos spectateurs Montpellier

· Conditions :
A Athênes
Le 6 novembre à 20h45, Olympiacos le Pirée reçoit Montpellier


· Arbitre :
    Mr Strahonja


· Buts :
    Olympiacos : Machado (4
    Montpellier : Y.Belhanda (66


· Avertissements :
    Olympiacos :
    Montpellier :


· Exclusions :
    Olympiacos : Aucun
    Montpellier : Aucun


· Effectifs :

    Olympiacos :

    Montpellier :


· Résumé de la rencontre :

Résumé AFP :

Montpellier a été éliminé de la Ligue des champions dès la 4e journée avec la défaite concédée mardi sur le terrain des Grecs de l'Olympiakos (3-1), les Héraultais ne pouvant plus terminer à une des deux premières places du groupe B.

Battu il y a quinze jours à la Mosson par l'Olympiakos (1-2), le MHSC n'a donc récolté aucun point contre une équipe hellène pourtant largement à sa portée, battue lors de ses quatre derniers matches européens disputés à domicile contre une équipe française.

Au final, Montpellier n'a gagné qu'une seule de ses 12 dernières rencontres européennes, concédant quatre nuls et sept défaites.

Plus grave, ses chances de décrocher la 3e place, synonyme de reversement en Europa League, sont désormais très faibles même en remportant ses deux derniers matches dans le groupe B, à Arsenal puis contre Schalke.

Mardi au Pirée, René Girard, de retour sur le banc après avoir purgé un match de suspension pour un doigt d'honneur à son homologue de Schalke, Huub Stevens, avait choisi au coup d'envoi d'évoluer avec deux récupérateurs et le seul Camara en pointe, espérant jouer le contre.

Las, dès la 4e minute l'ancien toulousain Machado, profitant de l'apathie des défenseurs héraultais, ouvrait le score après qu'Abdoun a trouvé le poteau, un coup de billard consécutif à une percée côté gauche de Greco.

Le capitaine international Mapou Yanga-Mbiwa, qui purge une suspension de cinq matches en Ligue 1, livrait un début de rencontre très fébrile.

Le champion de France en titre, friable sur les ailes en défense, ne se créait pas de véritable occasion en première période, abusant de la profondeur.

L'association Belhanda-Cabella n'a pas porté ses fruits, l'international espoirs étant même remplacé à la mi-temps par Charbonnier, buteur devant l'Olympiakos à l'aller et passeur face à Bordeaux.

Jourdren évitait le pire à la 53e en sortant dans les pieds de Mitroglou alors qu'une tête de Marveaux échouait dans les bras de Carroll dix minutes plus tard.

Juste après, Camara, accroché par Siovas, obtenait un penalty que Belhanda transformait à ras-de-terre sur la droite de Carroll (66).

Les deux équipes se rendaient ensuite coup pour coup, la rencontre se débridant enfin mais ce sont les Montpelliérains qui craquaient les premiers.

Jourdren détournait joliment un puissant tir des 25 mètres d'Abdoun dans le dernier quart d'heure mais ne pouvait rien ensuite sur la frappe de Greco (80) ni sur celle de Mitroglou (83).

_________________________________________________________



Résumé Reuters :

ATHENES (Reuters) - En perdant mardi en Grèce face à l'Olympiakos (3-1), Montpellier a perdu tout espoir de disputer cette année les huitièmes de finale de la Ligue des champions et, qui plus est, hypothéqué ses chances de jouer la Ligue Europa.

L'apprentissage du plus haut niveau européen s'est encore fait dans la douleur pour les joueurs de René Girard qui, comme à l'aller, ont laissé filer le match dans les dernières minutes, après l'ouverture du score de Paulo Machado (4e).

Certes, Younès Belhanda a brièvement remis les deux équipes à égalité grâce à un penalty sifflé pour une faute sur Souleymane Camara (66e). Mais tout s'est écroulé après les buts de Leandro Greco (80e), puis Kostas Mitroglou (82e).

Sur chacun des buts, la défense a montré ses limites. Mais, le reste du temps, le secteur offensif s'est montré tout aussi impuissant, à l'image du milieu de terrain Younès Belhanda qui a eu du mal à jouer les courroies de transmission.

"On ne joue pas dans la même cour", a reconnu le joueur juste après le match. "On a vu que l'Olympiakos avait de l'expérience dans cette compétition."

La première manche entre le novice et le chevronné, en octobre, s'était déjà décidée dans les dernières minutes. Dans leur enceinte de la Mosson, les Montpelliérains tenaient la victoire jusqu'à la 72e minute, avant de perdre (2-1).

A force d'accumuler les défaites, les champions de France restent coincés à la dernière place du groupe B avec un bilan famélique d'un point pris en quatre matches. C'est cinq points de moins que l'Olympiakos et six de moins qu'Arsenal.

Schalke 04 est resté en tête de cette poule avec 8 points après son match nul à domicile contre Arsenal (2-2).

"IL Y AVAIT LA PLACE..."

Autant dire qu'il est désormais impossible pour Montpellier de viser la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale, même en enchaînant deux victoires. Les chances de finir au troisième rang, synonyme de Ligue Europa, sont théoriques.

Pour cela, Montpellier devra battre Arsenal à Londres dans deux semaines puis Schalke 04 le 4 décembre. Et encore, il faudra attendre les résultats des autres matches. Un scénario possible, mais difficile à imaginer vu les failles affichées.

Les occasions de but ont été rares du côté de Montpellier. Les champions de France ont eu la possession du ballon 56% du temps mais, faute de savoir l'exploiter, ils n'ont pas souvent été dangereux. Tout juste peut-on compter cinq tirs cadrés.

A la 64e minute, notamment, Joris Marveaux a tenté sa chance de la tête. Il a bien exécuté son geste mais la trajectoire du ballon ne pouvait pas surprendre le gardien Roy Carroll.

"On était venu avec des ambitions, on ressort avec une grosse déception", s'est désolé le défenseur Garry Bocaly. "On a peut-être péché par manque d'expérience, c'est sûr. C'est difficile."

Au moins le défenseur et ses coéquipiers pourront-ils se concentrer davantage sur la Ligue 1 où ils sont également chahutés. Le club pointe à la 14e place, à dix longueurs du Paris Saint-Germain et de l'Olympique de Marseille.


Graham Wood, Simon Carraud pour le service français, édité par Guy Kerivel


Certaines fiches de match ne sont pas encore complètes. Participez librement à cette base de données en utilisant WikiMi





Copyright © 2002-2008 | MontpellierInteractif.com | Tous droits réservés
Plan du site | Contact | Informations légales | Partenaires | Haut de page